Depuis 1996, le Consell de Mallorca a participé à de nombreux projets, comme PROTERRA, qui s'occupait de la valorisation des cultures en terrasses du sud de l'Europe, ou REPPIS, dans le cadre duquel avait été créé le Réseau Européen de Pays de la Pierre Sèche. 

Avec CARREFOUR et MEDSTONE  il a soutenu l’étude tant pour la reconnaissance du métier de marger (constructeur en pierre sèche) et du patrimoine de pierre sèche, comme pour sensibiliser les collectivités, envers ce patrimoine.

Par ailleurs, Parcours de Pierres et REVPAR-MEDOCC  ont proposé des méthodologies de promotion du patrimoine avec la création d'itinéraires culturels.

Quant au projet PATTER, il a permis de définir une méthode d’inventaire des espaces en terrasses du sud de l'Europe. 

En 2004 le Réseau Européen de la Pierre Sèche a été mis en place à sec, à travers le projet REPS, dans le but de promouvoir le développement local lié au patrimoine de pierre sèche. Pendant la même période, le projet TERRISC avait ouvert la ligne d'étude pour la valorisation et récupération des espaces en terrasses pour leur rôle dans la prévention de risques naturels.

Plus récemment le projet TCAST avait défini une méthodologie pour assurer la transmission de la technique de pierre sèche, en fixant les bases des spécificités techniques et les concurrences liées au métier du marger, alors que le projet EDSI s'est posé comme un réseau européen d'échange d'expériences en lien avec la formation de constructeurs de pierre sèche.

Plus récemment le Département de l’Environnement du Consell de Mallorca a participé à trois projets : ART’TERRI, dans lequel se sont dressés les compétences et les contenus de la formation d’“Artisan du territoire”, avec l'objectif de contribuer au développement local d'aires rurales, en même temps qu'est organisé un Cours d'Artisan du Territoire, GREEN JOBS, un réseau de coopération pointée sur le développement des "métiers verts", et le projet CHARTS, dont l'objectif était de promouvoir la valeur ajoutée de la culture et du patrimoine dans les politiques de développement durable. Grace à ce projet, le Consell de Mallorca a pu partager son expérience dans la création et promotion de routes culturelles de randonnée pédestre, et en même temps, s’alimenter des projets internationaux pour améliorations des aspects relatifs à l'itinéraire de la Ruta de Pedra en Sec.