Le Chemin du Barranc de Biniaraix


Description

Le Barranc de Biniaraix est situé au sud extrême oriental de Sóller et constitue un espace très différencié par sa géomorphologie. Il s'agit d'un canyon modelé par l'action des eaux qui verse vers l’Ouest, et qui est délimité par les élévations d’Es Cornadors par le sud et par l'extrémité occidentale de la Sierra de Son Torrella au nord. Ses versants sont organisés en petites propriétés agricoles, qui ont été profondément aménagés en terrasses de culture, principalement d’olivier, avec également d’autres fruitiers de culture sèche comme les caroubiers et les amandiers, et quelques vergers petits potagers.
Depuis les temps immémoriaux, le Camí del Barranc (chemin du Barranc) a constitué la voie principale de communication de la vallée de Sóller et de Fornalutx avec les vallées de L'Ofre, de Cúber, d'Orient ou avec le sanctuaire de Lluc.

Un vaste réseau de chemins empierrés (Camí Vell, Camí des Verger, Camí de Can Fusta, Camí de s'Aladern, etc..) vertèbre l’accès aux terrasses. 
Ce site est un exemple de l'intégration du milieu naturel et des constructions en pierre à sec qui deviennent essentiels pour développer l’agriculture et qui à la fois résolvent des problèmes d’abris, de séparation de propriété, d’approvisionnement en eau, d'accès, etc.. Actuellement, la faible productivité des cultures rend non viable la rentabilité de l'agriculture, et l'utilisation principale est le loisir.

Les caractéristiques techniques des marges sont celles des versants abruptes et rocheux. D'une façon générale, nous trouvons des murs peu travaillés, qui soutiennent des terrasses étroites, qui ont favorisé un groupe de petits animaux et de plantes qui se réfugient et vivent entre les pierres. Un cas singulier est celui des petites fougères du groupe Asplenium, qui ont trouvé dans ce biotope un lieu idéal pour évoluer et se diversifier, avec de nombreux taxons, dont beaucoup sont endémiques ou de distribution très réduite. Il y a aussi une abondance de plantes qui sont exclusives aux montagnes majorquines, comme la didalera, l’estepa joana, le genêt, la maçanella, la violeta  de penyal, etc. 

La valeur paysagère, environnementale, historique et culturelle de cet endroit a mérité une reconnaissance institutionnelle en 1994, du Camí des Barranc de Biniariax, classé Bien d'Intérêt Culturel (BIC) en tant que Monument, qui inclut aussi les terrasses et autres éléments en pierre sèche qui se trouvent dans le périmètre de protection du chemin.